L'assurance du jeune conducteur

Vous souhaitez comprendre le principe de la surprime ?

Vous désirez savoir quels sont les moyens de payer moins cher votre assurance en tant que jeune conducteur ?

Infos-Permis vous donne les informations nécessaires dans cet article.

jeune conducteur - infos permis

Assurance jeune conducteur et surprime

Une surprime justifiée par le manque d’expérience

  • Lorsque l'on vient tout juste d'avoir son permis de conduire, on est considéré comme faisant partie d'une catégorie de conducteurs à risque.

En effet, c'est parmi la plus jeune population que le plus d'accidents ont lieu, et cela est relatif, entre autres, à un certain manque d'expérience.

  • Il est évident qu'un conducteur qui a passé seulement 20h dans un véhicule n'aura pas la même maîtrise que quelqu'un qui est installé devant le volant depuis de nombreuses années.

Cela explique ainsi pourquoi une surprime est imposée aux jeunes conducteurs, notamment tout au long de la période probatoire qui va durer trois ans en tout.

Une surprime tout à fait légale

Cette surprime n'a rien d'illégal, elle fait partie en effet de dispositions tout à fait légitimes, prévues par la loi. Elle s'applique :

  • non seulement à ceux qui ont eu leur permis récemment,
  • mais également à ceux qui n'ont jamais encore été assurés, même s'ils ont obtenu le permis de conduire depuis plus de 3 ans.

Ainsi, ces trois années vont être synonymes d'une assurance plus onéreuse pour ce jeune conducteur qui débute.

 

Cependant, avec la conduite accompagnée ou apprentissage anticipé, on pourra voir cette surprime réduite, puisqu'elle implique que le jeune conducteur a passé un peu plus de temps au volant durant cet apprentissage.

L'assurance du jeune conducteur avec ou sans conduite accompagnée

Comme nous vous l'expliquions en préambule, deux cas se distinguent : cela dépend de l'apprentissage anticipé ou conduite accompagnée.

Surprime pour le jeune conducteur qui n'a pas suivi la conduite accompagnée

Le jeune conducteur qui n'a pas eu l'opportunité de profiter d'un apprentissage anticipé sera celui qui subira les surprimes les plus importantes.

Celles-ci ne sont pas les mêmes en fonction de l'ancienneté de l'assurance.

  • Lors de la première année : 100 % de majoration de prime
  • Lors de la seconde année sans sinistre responsable : 50 % de majoration
  • Lors de la troisième année sans sinistre responsable : 25 % de majoration

En revanche, à partir de la 4ème année, la surprime ne sera plus appliquée pour le jeune conducteur, quel qu'il soit.

 

Attention ! Si vous commettez des infractions entraînant la suspension ou l’annulation de votre permis de conduire, les primes de votre contrat d’assurance seront majorées et votre contrat pourra même être résilié (Plus d’informations : Se faire assurer suite à un permis annulé).

 

Surprime pour le jeune conducteur qui a suivi la conduite accompagnée

Pour ce second cas, sachez que la prime d'assurance sera un peu moins majorée lors de ces trois premières années de conduite. Ces majorations sont deux fois moins importantes.

  • Lors de la première année : 50 % de majoration
  • Lors de la seconde année sans sinistre responsable : 25 % de majoration
  • Lors de la troisième année sans sinistre responsable : 12,5 % de majoration

Comment payer un peu moins cher ?

Il existe néanmoins quelques astuces pouvant vous aider à payer un peu moins cher.

Assurez-vous sur le véhicule de vos parents

En vous assurant sur le véhicule de vos parents, vous pourrez bénéficier d'un coût nettement moins important.

  • Cependant, il est nécessaire que  ces derniers aient une petite voiture pour que le tarif reste abordable, malgré la surprime qui sera quand même appliquée sur l'assurance parentale.
  • L'avantage, c'est que cela vous permet d'avoir une ancienneté même si vous n'êtes assuré qu'en tant que conducteur secondaire.

Assurez-vous dans la même agence que vos parents

  • Le fait de vous assurer auprès de la même agence que vos parents pour une voiture qui vous appartient peut également permettre d'économiser un peu.
  • En effet, les assureurs sont souvent prêts à proposer un geste commercial dans ce type de cas.

 

Plus d’informations ! Comment choisir son assurance ?

L'assurance du jeune conducteur en bref

Le fait d'être jeune conducteur implique une surprime durant la période probatoire.

Celle-ci est moindre grâce à la conduite accompagnée.

Il existe quelques astuces pour payer moins cher grâce à l'assurance de ses parents.